2021 : 52 semaines / 52 trucs pour cheminer vers sa lumière – AVRIL 2021

Découvre chaque semaine une nouvelle consigne

Il parait qu’il faut répéter au moins 3 fois un geste pour l’apprendre, et 21 jours pour que cela devienne une habitude.

Alors je vous propose d’essayer de planter des graines d’habitudes, de les laisser germer et grandir à votre rythme. Et pour observer l’avancée de votre cheminement, d’écrire vos impressions, remarques, ressentis dans un journal de bord (que vous aurez choisi ou décoré avec amour).

Et tout au long de cette année, ce sera un plaisir pour moi de partager avec vous vos expériences jusqu’en décembre 2021, date à laquelle vous observerez le chemin parcouru.

Chaque semaine, j’intégrerai à cet article la nouvelle consigne que vous pourrez retrouver également sur Facebook , Instagram et Linkedin.

Chaque semaine, j’intégrerai à cet article la nouvelle consigne que vous pourrez retrouver également sur Facebook , Instagram et Linkedin.

semaine 14

La semaine dernière, tu as fait attention au ton de ta voix et des paroles que tu prononçais.

Cette semaine, ton attention va se poser sur le ton et les paroles des personnes avec tu discutes.

Ecoute, ressens.

Observe si vous êtes synchronisés.es ou en décalage.

Entend les mots, ont-il la même signification pour toi ?

Es-tu sûr.e de bien réceptionner le message envoyé par l’émetteur ?

Semaine 15

Maintenant que tu t’es écouté.e, et que tu l’as écouté.e, tu peux te demander si tu l’as entendu.e, et si il ou elle t’a entendu.e.

Il y a tellement de paramètres qui entrent dans la situation de communication, qu’on oubli souvent que l’on est dans une interaction permanente d’échanges visibles et invisibles.

Regarde à l’intérieur de toi, quand tu parles à l’autre.

Et observe quelle est ton intention en parlant : es-tu dans la gentillesse ? dans l’indulgence ? la complaisance ? dans la tolérance ? l’intérêt ?

Puis, essayes de sentir quelle émotion, quelle humeur te font dire tel ou tel mot.

Alors, qu’as-tu repéré ?

Semaine 16

Un jour, une bonne amie maître praticienne en PNL m’a suggéré de changer ma manière parler en formulant toutes mes phrases négatives en positif.

Par exemple, à la place de dire « le we s’est pas mal passé », dire « le we s’est bien passé ».

Il m’a fallu quelque temps pour m’y faire. D’abord, faire attention à mes tournures de phrases. Pour vous, peut-être que ce sera plus facile si vous avez suivi les consignes des 3 dernières semaines. 😉

J’avoue que ça a changé mon rapport à moi-même et au monde.

La tournure négative entretien la fermeture : fermeture à soi, et au monde. ☹

Alors que la formulation positive donne un effet d’ouverture d’esprit et de cœur. 😊

C’est aussi l’idée du verre à moitié plein et à moitié vide.

A moitié vide : on ne perçoit que ce qui manque, et provoque de l’envie, de l’insatisfaction, voire du pessimisme.

Alors que voir le verre à moitié plein révèle l’abondance de ce plein, du contentement, et favorise l’optimisme.

Et puis, la négativité est aussi en relation avec l’estime de soi, l’affirmation de soi.

Dites ces phrases tout en vous mettant à l’écoute de vos ressentis :

« Je ne suis pas peu fière » ET « Je suis super fière ! »

Comment cela raisonne en vous ?

Semaine 17

Comme je le disais dans la consigne 13, prendre une pause avant de parler permet de percevoir l’émotion, et aussi l’idée présente pendant l’échange.

Pour formaliser cette pause, nous pouvons nous appuyer sur notre respiration.

Focaliser notre attention sur l’inspire puis l’expire permet de nous ancrer dans notre corps et calme les pensées qui s’agitent dans tous les sens.

Pendant la respiration consciente, nous relâchons les tensions et nous nous recentrons sur notre ressenti. Alors, nous pouvons nous rendre compte de ce qui est présent pour nous dans l’instant, et l’exprimer le cas échéant.

Également, en faisant de l’espace dans notre tête, nous donnons de la place à notre intuition. Celle-ci nous fait dire ce qui est juste pour nous, connecté.e à notre intérieur.

Nous entrons alors dans une communication consciente de nous-même, de la personne avec qui nous sommes, et créons une atmosphère respectueuse et bienveillante.

Envie d’être à l’écoute de tes réactions ? rejoins un cercle de parole à partir du cœur pour t’entraîner. 😉