2021 : 52 semaines / 52 trucs pour cheminer vers sa lumière – JANVIER 2021

Découvre chaque semaine une nouvelle consigne

Le moment est venu : cette nouvelle année 2021, sur fond de changement sociétal est l’occasion d’expérimenter et d’intégrer de nouvelles habitudes pour sortir de l’obscurité de 2020 et redonner de la lumière à 2021.

Il parait qu’il faut répéter au moins 3 fois un geste pour l’apprendre, et 21 jours pour que cela devienne une habitude.

Alors je vous propose d’essayer de planter des graines d’habitudes, de les laisser germer et grandir à votre rythme. Et pour observer l’avancée de votre cheminement, d’écrire vos impressions, remarques, ressentis dans un journal de bord (que vous aurez choisi ou décoré avec amour).

Et tout au long de cette année, ce sera un plaisir pour moi de partager avec vous vos expériences jusqu’en décembre 2021, date à laquelle vous observerez le chemin parcouru.

Chaque semaine, j’intégrerai à cet article la nouvelle consigne que vous pourrez retrouver également sur Facebook , Instagram et Linkedin.

Semaine 1

2021- 1éré consigne
sourire

Chaque matin, je me répète la phrase de Thich Nath Han :

« En me levant ce matin, je souris. 24 h nouvelles s’offrent à mois. Je fais le voeux de profiter du moment présent et de vivre pleinement chaque instant. »

Quand je suis arrivée au Village des Pruniers, pour ma deuxième retraite spirituelle en 2016, j’ai découvert ce qu’était un monastère Bouddhiste, et surtout la bonne humeur des nones vénérant Thich Nhat Han, ce grand maître du Bouddhisme vietnamien.

C’est à partir de là que j’ai senti que ma guérison était possible : je m’y suis reconnectée à la Vie, en réalisant qu’il existe des moments, des lieux où il est possible de se ressourcer et ressentir à nouveau la joie, la chaleur humaine, l’amour, en un mot notre humanité. Les valeurs portées par le bouddhisme de Thich Nhat Han ont ravivé les miennes, celles que je pensais perdues à ce moment de ma vie où la maladie et la souffrance au travail avaient envahie mon être.

Dans les villages, un peu partout sont affichés des petits messages qui nous rappellent de rester en pleine conscience.

Celui-ci est l’un de ceux qui m’ont marquée.

Et pour toi, quel effet ça te fait de te dire cette phrase en sortant de ta couette ? Partage-moi tes impressions. 🙂

Semaine 2

3 p’tits bonheurs

Merci à Christophe André que j’avais entendu un jour sur France Inter transmettre ce p’tit truc qui est vraiment pour moi l’équivalent d’un somnifère.

Ce conseil, en plus d’être génial pour s’endormir, est totalement gratuit, bio, et sans effet secondaire, contrairement aux cachets !

En général, lorsque je commence à repenser à ma journée pour retrouver 3 p’tits bonheurs, je m’endors au premier, c’est radical. 😊

Retrouvez les chroniques de Christophe André sur France Inter

Et pour toi, quels sont les 3 bonheurs dont tu te souviendra ce soir ?

Partage-moi tes impressions. 🙂

Semaine 3

Lorsque j’ai commencé le Taï Chi avec Vincent Day (merci à lui) en 2016, j’ai également assisté à ses séances de méditation.

Un jour, alors que la pleine conscience m’était totalement inconnue, il nous a donné ce conseil pour sortir de notre pilote automatique.

J’avoue que si j’oubliais souvent de percevoir le nombre de portes que je passais dans la journée, j’ai tout de même commencé à porter attention à mes faits et gestes.

J’étais, sans le savoir, tout au début de mon chemin vers ma nouvelle vie de psychopraticienne en psychologie contemplative.

Et, toi combien de portes passes-tu dans une journée ? et quelles mouvements fais-tu pour passer de l’autre côté ?

Partage-moi tes impressions. 🙂

Semaine 4

Finalement, la Pleine Conscience, c’est un « concept » très simple au sens intellectuel.

Alors, pourquoi est-ce si difficile d’être en conscience, de prendre le temps de regarder autour de soi, en soi ?

Sûrement parce que ce n’est justement pas un « concept ». C’est un état d’Être, une philosophie de vie.

Couper son pilote automatique, débrancher le mental, regarder la réalité telle qu’elle est, sans jugements. Enlever nos filtres est impossible, ils sont l’expression de notre personnalité. Les filtres sont les lunettes avec lesquelles nous voyons, à la différence des jugements qui interprètent souvent en bien et mal. Nos filtres sont l’expression de la réalité vue par notre conscience, avant l’intervention de notre mental qui va nous dire ce qu’il en pense.

Stop ! Restons-en là ! Arrêtons là les mots, demande à votre mental de s’arrêter, et sois attentif.ve à voir ce qui se passe, à voir les choses telles qu’elles sont, avec ta réalité.

Alors, qu’en penses-tu ? Arrives-tu à laisser ton corps, ton cœur réagir sans faire appel à ta tête ?

Partage-moi tes impressions. 🙂