La magie de la Vie

Aujourd’hui, mon enthousiasme me pousse à vous raconter mon tirage de cartes, toujours incroyablement résonnant avec les événements du moment, favorisant l’avancement sur le chemin.

Ce dimanche matin, l’envie me prends de tirer une carte pour m’amuser à savoir quelle sera l’humeur de ma journée, en choisissant l’Oracle thérapeutique de la Femme Sorcière. Ça faisait un bail que je ne l’avais pas utilisé !

Je bas les cartes et trois d’entre elles se retournent en même temps. « Trois pour le prix d’une, wahou ! Banco c’est parti pour trois cartes ! Voyons ce qu’elles ont à m’enseigner… » me dis-je en les regardant apparaître l’une après l’autre.

Et là, comme toujours, telle une enfant découvrant pour la première fois un tour de magie, je m’émerveille : « C’est dingue ! Ces 3 cartes viennent me raconter mes émotions d’hier ; mes interrogations d’aujourd’hui ; et comment les accueillir avec fluidité ». J’adooooore ! 😊

  • Mes émotions d’hier

1ère carte « Le voyage de la tristesse »

Hier, samedi, après une courte nuit de trois heures due à une méga insomnie, ma tête était bien chargée d’une humeur engourdie. Malgré tout, mon petit soleil intérieur me pousse à aller marcher dans les champs à côté de chez moi et écouter un podcast sur mon idéal d’un monde non marchand, sans argent.  

Plus tard dans la journée, rendue nerveuse par le manque de sommeil, je pars faire un tour en ville, dans l’intention d’acheter le dernier bouquin de Laurent Gounelle « Intuitio » dont j’avais regardé une p’tite vidéo de présentation à 2h16 du matin.

Arrivée dans le rayon des « romans de développement personnel pour s’évader et découvrir des p’tits trucs qui font du bien », je vois un gros bouquin. Repoussée par la vision de ce pavé, je me ravise dans l’intention d’attendre sa sortie en poche. En réaction à ma transition vers le minimalisme et la décroissance.

Je reprends donc mon vélo, traverse la ville, et là, je sens soudainement un gros coup de cafard m’envahir. Clac, clac, clac les trois chakras du haut se verrouillent. Mon plexus solaire se contracte, mon cœur se ferme, me gorge se serre à me faire mal. Les larmes montent et glissent sur mes joues jusqu’à mes cheveux, emportées par le vent de l’élan de mon vélo électrique.

Que m’arrive-t-il tout d’un coup ? Une profonde tristesse est là. Résurgence des souvenirs d’une tranche de vie passée dans cette ville que j’envisage de quitter pour un nouveau souffle de vie.

Arrivée chez moi le chagrin se déverse par flots. Je suis emportée dans un courant de larmes et me recroqueville dans mon canapé, avec cette douce attention à prendre soin de mon émotion en m’apportant toute ma tendresse. Et puis, une fois la vague passée, je m’endors…

Une heure plus tard, je me réveille. Régénérée. Mon esprit est redevenu calme, ma nervosité a disparu.

Je me sens comme nettoyée de l’intérieur par ce débordement émotionnel.

Clac clac clac, mes trois chakras du haut se déverrouillent et s’ouvrent à nouveau à la vie. 

La paix et la plénitude sont revenues.

« Un temps de repli sur soi est nécessaire pour soulager vos peines ».

  • Mes interrogations d’aujourd’hui

2ème carte « La Croisée des Chemins »

Comme je l’ai évoqué plus haut, étant en phase de transition, ma maison est en vente. Après plusieurs visites, une offre vient de nous être faite en dessous du prix que nous en attendons.

La grande question se pose alors  : « devons-nous refuser ce prix un peu trop bas à mon sens, ou devons-nous accepter pour nous libérer du poids de la vente et passer enfin à une autre étape ? ».

Ces moments de choix cornélien, sont toujours embarrassants : une partie de moi me souffle « accepte et tu seras débarrassée de la maison pour enfin passer à l’étape suivante de ta transition. » et l’autre partie la ramène en rétorquant « refuse l’offre car le prix est trop bas, et tu as besoin d’argent pour la suite ».

C’est alors que s’engage la guerre des parties dans mon esprit devenu un vrai champs de bataille : mental contre cœur ; peur contre impavidité ; ombre contre lumière, Voie de la peur contre Voie de l’Amour. Quel bel exemple de la dualité !

Et puis cette carte, qui arrive dans ce jeu de pouvoirs pour signer l’armistice en m’invitant à ressentir la sagesse de l’Energie Karma, celle de « l’action juste » par une méditation sur les deux options, afin de discerner dans laquelle des deux j’éprouve le plus de bien-être.

Pour la « girouette » que je suis, je sens qu’il va me falloir prendre le temps refaire cette contemplation pour vérifier si le bien-être est toujours dans la même option et m’apporter la sagesse de l’énergie Vajra, celle de l’esprit clair et tranchant.

« Plusieurs options se présentent à vous. Prenez le temps de ressentir ce qui est le meilleur pour vous ».

  • Comment les accueillir avec fluidité ?

3ème carte, « Divine rime avec Plaisir » 

Après ces moments d’ascenseur émotionnel et de bavardage mental, ma petite voix m’a dit « STOP ! tu te calme, et tu reviens à l’instant présent ! ».

« Okay, okay ! »  lui ai-je répondu comme si elle m’avait mis un coup d’pied dans l’derrière.

Ça tombait bien, car résolue à vouloir arrêter de tout contrôler, provoquer, maîtriser, je venais juste de décider de m’en remettre à la Vie, et la laisser déposer sur mon chemin ce dont j’ai besoin.

Du coup, je suis partie au marché où la vie bat son plein, et à ce moment même, j’assouvie mon plaisir d’écrire. Et même si j’ai « quinze milles trucs à faire impérativement » dans la journée, ma confiance retrouvée me porte vers le plaisir de faire, libérée des tensions mentales et émotionnelles.

« Faites entrer la joie dans votre quotidien en renouant avec les plaisirs de la vie »

  • Pourquoi je vous raconte tout ça ?

Parce que j’ai la candeur de croire que si, moi Elise, hypersensible, vulnérable et forte à la fois peut surfer sur les émotions et les évènements de la vie, VOUS aussi avez cette capacité en vous.

Quel que soit notre âge, notre condition, nous sommes tous.tes équipés.es de « supers pouvoirs » de régénération et de résilience. En psychologie bouddhiste, on parle de santé intrinsèque : la force, la vision claire, l’ouverture et la chaleur.

Et également, de dire à ceux qui en ont besoin, que vous avez cette étincelle de vie que j’aime appeler « la petite flamme ».

Votre petite flamme est au cœur de votre être et ne demande qu’à grandir pour vous faire briller, rayonner le meilleur de vous-même et vous guider vers le renouveau.

Puissiez-vous, à votre tour, toucher la douceur de votre âme pour aller vers la sérénité.

Elise